Les différents types de planches de snowboard en 2018

Le snowboard, passion qui date d’un siècle aujourd’hui et ne cesse de croitre (notamment grâce aux rallongements des vacances d’hivers). La France est un pays propice pour ce type d’activité, en effet, le climat et les nombreuses chaines montagneuses permettent de vivre sa passion, voir son métier à fond. Tantôt bourgeois à Courchevel tantôt freestyle à Avoriaz (station emblématique du snowboard sponsorisé entre autre par Billabong), dans toutes les stations du monde le snow à sa place. Même si la pratique est très connu autour du globe, les non-initiés peuvent se perdre dans les différentes expressions relatives aux snow.

Comparons maintenant les différents types de planches de snow qui existent !

Du coup, pour vous aider et me rejoindre dans l’une de mes passions, voici un comparatif des différents types de planches de snowboard. Il existe en tout 6 différentes catégories de snow :

1) Les planches de snowboard freestyle

De forme symétrique ou « Twin Tip » dans le but de glisser dans les deux sens (on a tous l’image du snowboardeur qui réalise un 180 backside). Ces planches sont très généralement larges et courtes afin d’avoir une stabilité accrue à la réception de « tourner court ». Il faut savoir que c’est une planche qui excelle (et qui est faite pour d’ailleurs) le Snowpark, là où toutes les figures et exubérances sont possibles.

Une planche de snow freestyle est conçue pour privilégier les figures et le style plutôt que la vitesse, à contrario du snow Alpin).

Forme et courbes d’une planche freestyle.

A) Le style freestyle :

Réaliser des figures et éblouir les skieurs, s’éclater en gardant une cadence rapide avec des mouvements d’exceptions.

B) Le lieu de prédilection des planches de snowboard freestyle :

Le Snowpark évidemment, mais l’imagination est la seul limite du freestyler.

C) Freestyle : Pour quel type de snowboardeur ?

De débutant à expérimenté.

2) Les planches de snow Alpins

Plus longues et plus étroites, elles sont entièrement conçues pour des pistes damées et à pentes fortes. De toutes les catégories de planches, il s’agit ici de la planche la plus étroite qui existe dans le but de virer rapidement sans déraper (faire du carving). Avec ces planches il faut tout un équipement adapté pour garder une certaine stabilité à haute vitesse comme notamment la quasi obligation de vêtir des chaussures de snow très rigides. Les planches de snowboard alpins sont difficiles à manier dans la poudreuse contrairement à ce qu’indique sa forme très proche des spatules de skis traditionnels.

La forme des planches Alpins sont caractéristiques.

A) Le style Alpins :

Conçu pour des vitesses élevés, parfaite pour du slalom.

B) Le lieu de prédilection des planches de snowboard Alpin

Les pistes damées sont parfaites pour recevoir une planche Alpin

C) Alpin : Pour quel type de snowboardeur ?

De niveau intermédiaire à expérimenté (déconseillé aux débutants).

3) Les snowboards Freeride

Avec un talon et une spatule de formes différentes, il s’agit de la planche de snowboard polyvalente par excellence. En effet, piste ou hors-piste, elles s’adaptent parfaitement à toutes les surfaces (neige dure ou neige profonde). La forme de la planche est dite « directionnelle » ce qui lui permet une maniabilité hors pair.

Polyvalente et uniforme, c’est bien une planche Freeride.

A) Le style freeride :

La polyvalence, elle permet de tout faire et n’a pas de style particulier.

B) Le lieu de prédilection des planches de snowboard freeride :

Toutes les conditions et toutes les surfaces (enneigés du moins).

C) Freeride : Pour quel type de snowboardeur ?

Conseillé aux débutants, les planches de snow freeride peuvent êtres aussi amusantes pour les plus expérimentés.

4) La planche de snow boardercross

Planches de snow les moins connues, elles sont de longueur moyenne (entre la planche Alpin et Freestyle), elles sont conçues pour le parcours d’obstacle Boardercross (du même nom donc). Il s’agit d’un parcours chronométré sur piste comportant des portes, virages relevés et autres bosses. Pour répondre à ses galères, ses planches possèdent donc un flex rigide afin de « carver » comme avec une planche de snow Alpin mais restent aussi large qu’une planche freestyle (talon et spatule moins élevés tout de même). La discipline connait toutefois un ralentissement dû à un attrait en déclin.

D’une longueur intermédiaire, les planches Boardercross sont là pour envoyer du carving !

A) Le style boardcross :

Assez polyvalentes, les planches de boardercross permettent de faire des figures tout en gardant la possibilité de carver grâce à son flex rigide.

B) Le lieu de prédilection des planches de snowboard boardercross :

Idéalement conçu pour les pistes chronométrés boardercross, elles peuvent toutefois être utilisés ailleurs.

C) Boardercross : Pour quel type de snowboardeur ?

Du débutant à l’expérimenté.

5) La planche de snowboard poudreuses

Comme son nom l’indique, la planche de snowboard poudreuse est destiné à la « poudre », son talon reconnaissable entre tous est un « swallow-tail » ou « queue d’hirondelle » (les puristes dirons que de papillon Machaon) ce qui lui confère un pouvoir de déformation en torsion beaucoup, mais beaucoup plus élevé. La spatule pointue permet une meilleure progression et de « flotter » sur la poudreuse.

La forme des planches poudreuses est reconnaissable entre toutes.

A) Le style poudreuse :

Destinée spécialement à une utilisation en poudreuse.

B) Le lieu de prédilection des planches de snowboard poudreuse :

Comme vous l’aurez compris, la poudreuse !

C) Planche pour poudreuse : Pour quel type de snowboardeur ?

Du débutant à l’expérimenté.

6) Les planches de snow Splitboard

Les Splitboards ont, comme leur nom l’indique, la particularité d’être scindé en deux en longueur. Cela permet, une fois scindée en deux, de constituer de véritables SKI ! En bref, il s’agit d’un snowboard qui se transforme en ski. Parfaite pour du snow freeride et de la randonnée sur neige. Les deux parties se déclipsent très facilement pour former une paire de ski parfaite. Ainsi vous pourrez jouer sur les deux tableaux en réalisant un achat deux en un ce qui mine de rien est tout de même admirable (au moins sur un plan marketing et commercial).

Je suis toujours fasciné par la logique des planches splitboard.

A) Le style Spliboard :

Polyvalence extrême entre le snow et le ski, que dire de plus ?

B) Le lieu de prédilection des planches de snowboard Splitboard :

Les planches Splitboard sont parfaites pour du hors-piste et des descentes maitrisées.

C) Planche pour poudreuse : Pour quel type de snowboardeur ?

De niveau moyen à expérimenté.

Afin de conclure, il faut absolument garder à l’esprit que la taille (longueur et largeur) entre aussi en jeu dans le choix d’une planche. En effet, cette dernière est l’élément le plus important qui fait d’une planche une planche freestyle, freeride ou autre. Dernier élément important, votre poids, et oui votre femme à raison ! En fonction de votre poids, il vous faudra choisir une longueur différente (en freeride et freestyle du moins). Voilà , le tour d’horizon des différents types de planches de snow est terminé pour cette année, vous pouvez dès à présent vous rendre en boutique comme par exemple pour l’achat d’une planche Burton sur SurfShop.fr. Restera ensuite à savoir si les années suivantes verrons une révolution dans le monde de la glisse et ainsi faire voir le jour à un tout nouveau type de planche. Jusqu’alors, je vous laisse carver, freestyler et rider comme un chef !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *